Author: Gilles Stassart
Paru dans Beaux Arts magazine N° 178.

La 'Junk Food' : Terrible Jeu Alimentaire

Il faudra à présent et à futur compter avec la junk food*, le mode alimentaire de la génération numérique. à la différence de la génération fast food - workaholic et donc, par extension, détournée des plaisirs en général -, cette souche dévolue à l'écran trouve dans les aliments industrialisés et synthétiques une corrélation directe avec ses préoccupations virtuelles. Les géants de la restauration rapide ne connaissent plus l'essor des années 80; et force est de constater que leur image s'est relativement ternie. L'angoisse épidémiologique et la contre-publicité médiatisée engagèrent ces entreprises à développer un nouveau genre, le ludisme alimentaire (la forme, pas le goût). Sa cible : les jeunes, impatients, sans le sou, ne connaissant que l'acide en entrée, le salé en plat et le sucré en dessert. Résultant d'une savante alchimie entre agroalimentaire et pop art, les yaourts en deviennent compliqués. Manger est désormais un jeu de rôle, un jeu avec la vie et la mort. Sue De Beer**, jeune artiste new-yorkaise de 25 ans - à travers son œuvre (1 Sans titre (Resident Evil 2), 1998, cibachrome. © M. Domage) utilisant le célèbre jeu vidéo (gore) Resident Evil 2*** - traduit ce paradoxe de la génération junk food, condamnée au jeu, à la distance, forcément. L'apposition de Macdo et de la pendue insérée dans ce jeu vidéo révèle ce plaisir morbide, sans expression, lié à l'accoutumance et au poison. L'Exode d'Abe**** (2), un autre jeu, primé au festival Imagina pour ses qualités cinématographiques, exprime à travers son scénario la nouvelle phobie de la tyrannie alimentaire. Le héros, un employé d'une usine à viande, s'aperçoit que ce sont les employés même de la chaîne que l'on débite... Visiblement, l'échéance millénaire déchaîne les nouveaux créateurs, dont le front de prédilection semble être celui des gosiers.

*Cuisine camelote, gadget mais aussi cuisine de camé.

**Sue De Beer, galerie Jousse Seguin, tél. 01 47 00 32 35.

***«Resident Evil 2», Play Station et PC, éd. Virgin Interactif, 369 F.

****Abe I et II, Play Station, éd. GT Interactif, 379 F.

Close